compta en ligne

Le PERP : Une solution Fiscale

Lorsqu’on est salarié, la préparation de la retraite figure parmi ses priorités pour ne pas avoir une baisse du pouvoir d’achat une fois que l’on n’exerce plus un emploi ou quand on a acquis les droits à la retraite. Pour mieux comprendre les démarches du PERP, https://www.euodia.fr/per/ vous invite à l’information. Le gouvernement encourage alors aux salariés à la souscription au PREP par le biais de la défiscalisation.

Le PERP et ses principes

Le PERP est un plan d’épargne dont le principe est considéré comme un investissement sur le long terme en se constituant un capital par le biais de la réduction d’impôt pour percevoir à l’acquisition des droits à la retraite, une rente.
Cependant, ce plan d’épargne a pour objectif d’offrir aux salariés une possibilité d’avoir un complément de retraite. Le PERP permet alors un apport en rente supplémentaire à titre individuel et volontaire ainsi que d’avoir par l’intermédiaire d’une rente viagère en complément de sa retraite un capital.

Le PERP et les avantages fiscaux

Quand on parle de PERP, dans la majorité des cas, on pense directement à la défiscalisation. En effet, la souscription au PERP permet d’économiser sur ses impôts par le biais de la réduction du taux d’imposition sur le revenu. Le mode de calcul repose alors sur le montant de la totalité des primes versées sur une année pour le PERP. Il est à savoir que le montant de cette déduction est plafonné à 10%.
Outre cela, en souscrivant pour un plan d’épargne retraite populaire, cela aura un effet direct sur l’impôt sur la fortune ou ISF car le PERP ne sera pas considéré au calcul de l’ISF si le versement de la cotisation a été régulier pendant au moins 15 ans et que la liquidation du contrat se fait dès l’acquisition des droits à la retraite.

Le PERP est un capital dont l’accessibilité est bloqué jusqu’au jour de départ pour le retraite. Il fonctionne sous forme de rente qui apposera un barème pour l’impôt sur le revenu après un abattement de 10%. Il est à savoir que dans le cas d’un PERP, les prélèvements sociaux seront à la hauteur de 8.1%.