compta en ligne

Les souscriptions en SCPI se dématérialisent en 2020

Les investisseurs en sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) peuvent désormais opter pour la voie électronique pour y souscrire. Le processus est totalement sécurisé, à condition d’avoir vérifié à l’avance que l’intermédiaire, qui est un conseiller en investissements financiers, soit bien agréé par l’AMF. Il doit aussi être inscrit dans le registre REGAFI (registre des agents financiers) et à l’ORIAS (organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance).

Un niveau de sécurité élevé

Toutes les procédures disposent du plus haut niveau de sécurité en ce qui concerne ladite souscription, et répondent aux exigences de la directive européenne de protection des données. Quant aux procédures de souscription proprement dite, elles font appel au remplissage d’un bulletin destiné à cet effet. La signature électronique est requise afin de valider les formalités. Le règlement est également sécurisé et se fait généralement par virement bancaire. Le souscripteur indiquera son relevé d’identité bancaire afin qu’il puisse recevoir les dividendes trimestriels.

Blogger, Téléphone Cellulaire, Bureau

Les étapes précédant la souscription

L’achat en ligne est l’étape finale de votre investissement, c’est-à-dire que vous aurez choisi la SCPI qui convient le mieux à votre situation après analyse de plusieurs paramètres. Rappelons les différentes étapes précédant la souscription. Pour cela, la connexion internet sera toujours requise puisque toutes les démarches seront particulièrement réalisées en ligne.

Le comparatif

Cette première étape se fait par le biais d’un outil dédié à cet effet. L’investisseur compare 2 ou 3 SCPI préalablement sélectionnées par rapport à leurs performances, la qualité de leur parc et des locataires, leurs atouts mais aussi les risques éventuels qui peuvent être encourus.

La simulation

La simulation est ensuite réalisée, sur la base de ces SCPI préalablement sélectionnées, afin de choisir celle qui est le plus en adéquation avec le profil de l’investisseur. Les résultats de la simulation pourront être interprétés par un conseiller en gestion de patrimoine afin d’orienter le choix final sur la base de recommandations personnalisées.

L’installation d’une application mobile

Une application mobile dédiée aux SCPI pourra être installée sur la tablette ou le smartphone de l’investisseur afin qu’il puisse réaliser le suivi de son placement. Notons que l’investissement en SCPI n’est pas aussi contraignant que celui des actifs en Bourse, puisqu’il s’agit d’actifs peu volatils et que leur rendement est stable tout au long de l’année. Un suivi minutieux n’est donc pas nécessaire.

Quid de la possibilité de créer un portefeuille virtuel ?

Les spécialistes de la SCPI se penchent davantage sur la mise au point d’un programme permettant à tout investisseur en SCPI de créer son propre portefeuille virtuel. Il pourra consulter la composition de ses actifs via ce portefeuille, le rendement net de ce dernier, de même que le taux de distribution, SCPI par SCPI. Cela pour une meilleure prise de décision, par exemple dans le cas d’une cession.

Souscription dématérialisée et impact carbone

Souscrire à une SCPI en ligne, c’est réduire l’impact carbone de manière générale par rapport à son exploitation. Plus besoin de se déplacer avant tout, donc peu d’émission en CO2. Les bulletins de souscription version papier ne circuleront plus sur le marché physique, de même que le document d’informations clés pour l’investisseur (DICI). Moins démission de papier par conséquent et donc peu de déchets émis.

Certaines SCPI soutiennent particulièrement la préservation de l’environnement, en investissant dans des immeubles spécialisés dans la production d’énergies renouvelables. D’autres optent pour l’exploitation d’immeubles anciens à rénover, en respectant les dernières normes environnementales, l’objectif étant de réduire directement l’impact carbone. Ce sont en effet les immeubles aussi bien à usage résidentiels que tertiaires et industriels qui représentent une des premières sources d’émission de gaz à effet de serre sur la planète.